La Mine

16 novembre 2011

 

Les mines de charbon ont permis aux Cévennes de se développer industriellement aux XIXème et  XXème siècles. Cette activité a façonné les gens et les paysages, laissant quelques vestiges et surtout des témoignages humains encore vivants. Les « paysans-mineurs », c’est ainsi que l’on appelait les travailleurs de la mine, qui descendaient « au trou » avant de remonter à leur mas travailler sur leurs terres chiches.

Si l’exploitation du charbon sur la commune est pratiquée, de manière artisanale, depuis le XIIIème siècle, ce n’est qu’à partir de 1810, avec la nouvelle réglementation, que s’établit la Compagnie des Mines de  Portes et de Sénéchas pour une exploitation industrielle.

Le minerai est extrait à Cornas. Le hameau de la Jasse est édifié spécialement pour la mine, à partir de 1862, pour loger les ouvriers. Un barrage est construit en 1865 pour permettre l’alimentation en eau du village et surtout des ateliers de traitement du charbon situés en contrebas : la « place », le lieu où on triait et lavait le charbon.

Le charbon était ensuite acheminé par une voie ferrée qui reliait  la gare de Chamborigaud. On peut encore voir le tracé de cette ligne de quelques kilomètres et passer sous les trois tunnels qui la jalonnent.

 
 
 
© Micropulse 2017 - Création site Internet