Parc National des Cévennes

17 août 2012


De tous les parcs nationaux français, celui des Cévennes est le seul situé en moyenne montagne. Il abrite de ce fait une population permanente et un patrimoine culturel significatif.
C'est aujourd'hui en Europe l'une des régions ayant connu le plus fort enrichissement biologique depuis plus de 20 ans.

Faune : tenue à l'écart de l'agriculture intensive et des traitements chimiques, la zone du Parc national des Cévennes a constitué un refuge pour toute une petite faune diversifiée (insectes notamment). La diminution des zones cultivées et la progression des landes et des forêts ont recréé des milieux favorables pour toute la faune. Ces dernières années, de nombreuses espèces ont recolonisé spontanément leur habitat (Pic Noir, chouette de Tengmalm, vautour percnoptère, loutre, héron, etc ...).
De plus, le Parc National des Cévennes a réintroduit des cerfs, des chevreuils, des mouflons, des castors, des vautours fauves et moines ainsi que le grand coq de Bruyère. On compte aujourd'hui 89 espèces de mammifères, 208 d'oiseaux, 17 de reptiles, 24 de poissons et 18 d'amphibiens.

Flore : L'éventail de la végétation est très contrasté ; des pelouses subalpines du Mont-Lozère abritant quelques espèces typiques du cercle polaire, aux abris rocheux très chauds des vallées méditerranéennes cévenoles où poussent quelques espèces rencontrées en milieu subtropical sec.

Certains milieux contiennent des espèces uniques au monde (48 pour la zone centrale et la zone périphérique) ou rares et menacées (environ une centaine). Sur les 400 espèces protégées de la flore française, 35 existent sur le territoire du Parc Naturel des Cévennes.

Site : www.cevennes-parcnational.fr

 
 
 
© Micropulse 2017 - Création site Internet